Déduction d’impôt fenêtre : ce qu’il faut savoir

déduction d’impôt fenêtre pour l’installation de fenêtres double-vitrage ou triple-vitrage, plus généralement pour l’installation de parois vitrées.

Cette disposition a pour but d’inciter nos compatriotes à réduire leurs dépenses d’énergie que ce soit en chauffage ou en climatisation. L’isolation de ces parois vitrées est une source immédiate d’économie et de confort. Par ailleurs cela contribue à réduire les émissions de gaz carbonique lorsque le chauffage du logement est assuré par des énergies fossiles (gaz, fioul ou charbon).

Déduction d’impôt fenêtre : ce qu’il faut savoir
La déduction d’impôt fenêtre est une incitation fiscale à réduire vos dépenses de chauffage.

Pour être éligible les parois vitrées doivent satisfaire à des critères de performance définis par le législateur. Ainsi lors du changement ou de l’installation d’une fenêtre ou d’une porte fenêtre le coefficient de transmission thermique U doit être inférieur à un niveau maximal réglementaire. On distingue deux coefficients : celui du vitrage seul et celui de la fenêtre. Les travaux doivent être réalisés par un installateur professionnel ou un artisan qui fournira les équipements certifiés.

Les bénéficiaires de la déduction impôt fenêtre sont les locataires, les propriétaires occupant, les bailleurs ou les occupants à titre gratuit.

Le montant de la déduction d’impôt dépend de l’âge de l’habitat, de la nature des travaux et de votre situation familiale.

Chaque contribuable peut profiter de la déduction d’impôt fenêtre qu’il soit imposable ou non imposable.

Le taux de la déduction est fixé à 15% des dépenses d’acquisition du matériel toutes taxes comprises mais n’inclut pas la main d’œuvre et déduction faite des éventuelles aides et subventions. Le montant des dépenses est limité à 8 000 € pour une personne seule (célibataire, veuve ou divorcée) ou 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune. Ces sommes sont majorées de 400€ par personne à charge.

Pour obtenir la déduction d'impôt fenêtre, il suffit de mentionner le montant des travaux sur votre feuille d'impôt sur le revenu.

Par ailleurs pour réaliser votre projet vous pouvez bénéficier de subventions complémentaires accordées par l’Etat (TVA à 5,5% pour le matériel, le crédit à taux zéro), les collectivités locales et l’ANAH.

Autres ressources